Recherche 2012

Compte rendu de l’équipe de recherche

Tous les membres de l’équipe de recherche sur l’ARSACS ont participé à une rencontre qui s’est tenue le 29 novembre 2012 à Montréal. Pour un résumé des points saillants, voir Compte rendu.

Un long voyage pour les souris knock-in

Le 6 novembre 2012, huit souris sacsin knock-in (qui contiennent une mutation dans le gène SACS) devraient entreprendre leur grand voyage d’Ozgene en Australie jusquà Montréal. On espère qu’elles vont faire un bon voyage!

Réunion de l’équipe émergente sur l’ARSACS

Compte rendu de la réunion de l’équipe émergente sur l’ARSACS tenue le 20 septembre 2012.

Visite d’Olivier Lambercy à Saguenay

Septembre 2012- Olivier Lambercy, chercheur suisse, sera à Saguenay du 25-27 septembre pour présenter les travaux de recherche de son laboratoire à l’équipe ARSACS ainsi qu’au personnel du centre de réadaptation de Jonquière. Test à Saguenay.

Recherche sur des nouvelles mutations

Le 10 septembre, 2012- La Fondation de l’Ataxie Charlevoix-Saguenay est fière d’appuyer la recherche sur des nouvelles mutations responsables de l’ARSACS dans la population québécoise. Un article collaboratif qui vient d’être accepté par le « Canadian Journal of Neurological Sciences  » démontre qu’il existe au moins 12 mutations distinctes dans la population québécoise. L’article sera publié en janvier 2013.

Compte rendu du projet de recherche en 2012

Voir compte rendu du Dr Brais concernant le projet de recherche sur l’ARSACS.

Une première – création de souris transgéniques Knock-in ARSACS

Avril 2012- Après plusieurs essais, la société Oxgene en Australie a réussi à produire des souris transgéniques Knock-in ARSACS, souris dont le gène a été modifié. Depuis quelques années l’équipe de recherche avait réussi en effet à produire des souris Knock-out (dont le gène ARSACS a été retiré) mais c’est une première pour des souris Knock-in. Ces dernières constituent un modèle de plus pour les chercheurs. Les travaux de recherche de la société Oxgene ont été financés en entier par la Fondation de l’Ataxie Charlevoix- Saguenay.

Une avancée importante pour l’ARSACS

L’ARSACS serait attribuable à un défaut des mitochondries, ces « piles » ou centrales de production d’énergie des cellules. Cette découverte de l’équipe des chercheurs qui travaillent sur le projet de recherche financé par la Fondation de l’Ataxie Charlvoix- Saguenay apporte un nouvel éclairage non seulement sur l’ARSACS mais aussi sur d’autres maladies neurodégénératives comme le parkinson ou l’alzheimer. Voir Communiqué de presse émis par l’Institut et hôpital neurologiques de Montréal le 17 janvier 2012.

De plus, cette avancée importante a été publiée dans l’édition de la prestigieuse revue scientifique américaine Proceedings of the National Academy of Sciences of the USA ( PNAS) du mois de janvier 2012.

Cette importante découverte a été reprise par plusieurs médias à travers le monde: Nouvelles TVA, Neuro. CIHO FM 96 Charlevoix, Gazette, Discover Magazine, article en Russie.